icone article

Nos articles de blog

Astuces pour réussir son entretien de préqualification téléphonique et les erreurs à éviter

Astuces pour réussir son entretien de préqualification téléphonique et les erreurs à éviter

Une fois votre CV sélectionné, vous prendrez part à un entretien de préqualification téléphonique qui permettra au recruteur d’effectuer une seconde sélection parmi les candidats, avant un entretien physique ou en Visio. Cette étape qui ne cesse de se démocratiser est pour vous le moment de confirmer au recruteur que vous êtes le bon candidat ! Voici nos préconisations ! La préparation démontrera votre capacité d'analyse, votre niveau de motivation et votre sérieux. Renseignez-vous sur l’entreprise : Relire l’offre et déterminer ce qui vous attire dedans et dans l’entreprise, vous renseigner un minimum sur l’entreprise, les valeurs, le secteur, les derniers engagements qu’ils ont pris. Préparez vos points forts et vos axes d’améliorations (savoir-être) en adéquation avec les valeurs de l’entreprise. Vérifiez votre équipement et installez-vous dans l'endroit le plus calme de chez vous. Attendez l’appel téléphonique quelques minutes en avance. Restez disponible à 100% pendant tout le temps de l’entretien. Une présentation réussie vous permettra de faire une bonne impression. Présentez-vous clairement et de manière synthétique. Ne pas « réciter » un texte mais inscrire les parties de votre présentation dans un dialogue avec le recruteur. Donnez vos arguments et vos points forts, mettez en valeur vos compétences, mettez en avant les éléments factuels, encore plus que lors d'un entretien physique. L’attitude à adopter : adoptez les mêmes attitudes que s’il s’agissait d’une discussion en face à face. Prenez des notes. Posez des questions. Soyez clair, structuré, réactif et précis dans vos réponses. Adaptez votre débit de paroles de façon à ne pas parler ni trop vite ni trop lentement et paraître convaincant aux yeux du recruteur. Variez votre ton pour accrocher le recruteur et ne pas l’endormir. Conclusion : Réussir la fin de son entretien vous permettra de vous différencier des autres candidats et de rester dans la tête de votre interlocuteur une fois la conversation terminée. Remerciez le recruteur. Renseignez-vous sur les prochaines étapes. Renseignez-vous sur le délai de réponse du recruteur. Demandez au recruteur des conseils pour améliorer votre prochain entretien d’embauche. Adressez au recruteur un mail de remerciements pour renouveler votre motivation. Les erreurs à éviter : La moindre erreur risque de vous exclure du processus de recrutement, nous avons donc listé les erreurs à ne pas reproduire lors d’un entretien téléphonique avec un recruteur : Avoir un répondeur qui n’est pas professionnel. Ne plus vous souvenir l’entreprise. Avoir une mauvaise communication téléphonique : Bruit de fond (vous êtes dans un espace public), mauvais réseau (vous êtes dans le train), distraction (vous cuisinez en même temps). Être trop timide : Soyez sûr de vous et affirmez-vous sans tenter de prendre l’ascendant sur votre interlocuteur. Être familier : Attention à ne pas être trop détendu, ne soyez pas stresser mais ne soyez pas non plus trop à l’aise. Sélectionnez bien vos termes, attention aux formules familières. Toutes les cartes sont maintenant entre vos mains, alors…. à vous de postuler !
6 conseils pour votre CV

6 conseils pour votre CV

"Nous vous remercions pour votre candidature, malheureusement…" Nombreuses sont les candidatures refusées chaque jour et cela pour différents motifs. L’un des plus fréquents reste l’envoi d’un CV inadapté qui vous fera défaut malgré votre profil compatible et votre expérience dans le domaine. Aujourd'hui nous vous donnons 6 conseils pour que votre CV retienne l'attention des recruteurs ! Postuler avec le même CV Première erreur ! Nombreux sont les candidats qui postulent avec un CV commun lors de leur recherche d'emploi, privilégiant la quantité à la qualité de la candidature. Prendre le temps d'adapter votre CV à une offre permet de vous démarquer et augmente vos chances d'être recontacté pour un entretien. Le titre Considérez votre titre comme votre premier contact avec votre recruteur. Un titre trop long et imprécis peut vous porter préjudice, nous vous recommandons un titre précis et efficace. N’hésitez pas ajouté une phrase d’accroche à la suite en y précisant des informations complémentaires telles que le type de contrat, durée… Utiliser des mots-clés Les mots-clés sont une valeur ajoutée à votre profil, il se peut que la personne en face de votre CV soit l’annonceur de l’offre. En utilisant les mots-clés de l'annonce vous la réconfortez sur votre profil et vos compétences pour le poste ! Attention à tout de même garder un sens à votre CV et ne pas se contenter de copier/coller tous les termes de l'annonce. Des indicateurs de performance Tout comme les mots-clés, les indicateurs de performance permettent de booster votre candidature en s'appuyant sur des données chiffrées concrètes et donc de se faire une meilleure opinion de vos compétences professionnelles. " J'ai augmenté le nombre de contrats en mettant en place une politique de communication ""J'ai augmenté le nombre de contrats mensuels de 27% en mettant en place une politique de communication"Quel CV choisiriez-vous ? Un CV en 1 ou 2 pages ? À moins d'avoir au moins 20 ans d'expérience minimum nous vous recommandons de faire tenir votre CV sur 1 page. Triez vos informations ! Si l'une de vos expériences professionnelles n'a pas de lien avec l'offre à laquelle vous postulez, il n'est pas nécessaire de l'indiquer. Modernisez votre CV Votre lecteur aura sûrement vu 20 CV avant le vôtre et en lira sûrement 20 de plus après. Sachez qu'en recrutement l'apparence de votre CV compte énormément ! Ne vous contentez pas de la police Arial sur fond blanc comme la majorité des candidats, jouez des polices et de tous les outils bureautiques disponibles gratuitement en ligne pour rendre votre CV attrayant et agréable à la lecture. Attention votre CV n'est pas non plus une œuvre d'art. Toutes les cartes sont maintenant entre vos mains, alors…. à vous de postuler !
Comment réussir son entretien visio ?

Comment réussir son entretien visio ?

De par la crise sanitaire, les entretiens visio sont de plus en plus répandus et appréciés des recruteurs.Tout comme les entretiens physiques, l’entretien à distance se prépare ! Avant tout, il est très important de considérer qu’un entretien en visioconférence est tout aussi important qu’un entretien physique, c’est un vrai rendez-vous professionnel avec des enjeux.Nous allons vous donner quelques conseils pour préparer et réussir au mieux le vôtre. Se renseigner Se renseigner sur l’entreprise dans laquelle vous postulez est une étape primordiale qui permet de montrer que vous êtes vraiment intéressé.e.s par celle-ci. Un candidat renseigné est un futur salarié impliqué !Pour cette étape, internet deviendra donc votre plus grand allié. Vous pourrez trouver les informations les plus importantes sur l’entreprise telles que sa date de création, son histoire ou encore ses valeurs.Si vous connaissez en amont l’identité de votre interlocuteur, n’hésitez pas à vous renseigner sur lui également. Vous pouvez rechercher son profil LinkedIn. Cela peut être intéressant si vous avez des expériences similaires ou des intérêts communs. Se renseigner sur votre interlocuteur permettra également de vous préparer à d’éventuelles questions.Petit aparté, pensez d’ailleurs à maîtriser votre image sur les réseaux sociaux pro et perso, c’est crucial !!!Toujours dans le cadre de la préparation de votre entretien, imprégnez-vous de la fiche de poste. Comprenez les tenants et les aboutissants du poste. Cherchez à comprendre quelles caractéristiques techniques, compétences et qualités sont recherchées pour mener à bien la fonction.Maîtriser l’histoire de l’entreprise et la fiche de poste est indispensable si vous souhaitez vous démarquer. Préparer votre présentation et les questions à poser À la différence d’un entretien en présentiel, l’entretien à distance est généralement plus rapide et bref. Il est donc important de préparer votre présentation. Elle doit être précise mais concise.Préparez aussi les différentes questions que vous pourrez poser en fin de dialogue.Choisir une tenue et un arrière-plan appropriésLa tenue et l'arrière-plan ne sont pas à négliger ! Évitez la chemise et le bas de pyjama mais privilégiez une tenue professionnelle complète. Cela permettra dans un premier temps de vous mettre dans des conditions d’entretien et dans un second temps de renvoyer une bonne image de vous.Tout comme la tenue, on évitera un mur avec des posters ou encore le papier peint aux petits camions. Bannissez également les lieux trop confortables, comme le lit, qui auront tendance à vous assoupir et à renvoyer une image peu professionnelle.La webcam a un rôle très important dans votre entretien. En effet, l’interlocuteur aura plus de difficultés à percevoir votre langage non-verbal qu’en physique et vos expressions du visage. Il est donc très important d’opter pour un lieu lumineux avec un fond sobre. Si vous n’avez pas d'arrière-plan neutre, vous pouvez toujours le flouter. Attention, on évitera les fonds verts, peu appréciés des recruteurs et qui peuvent même paraître comme dépassés. Vérifier son équipement Une fois le lieu défini, vérifiez votre équipement : vérifiez que votre micro, webcam et casque fonctionnent correctement. Familiarisez-vous avec l’outil de visioconférence et apprenez à l’utiliser afin d’éviter les mauvaises surprises.Vérifiez également que votre ordinateur est connecté sur un réseau qui fonctionne correctement. Si vous perdez votre connexion durant l’entretien, pas de panique ! Contactez votre interlocuteur en lui expliquant le problème, il comprendra et vous aidera à trouver une solution de secours. Cela montrera d’ailleurs que vous savez gérer les imprévus. Entrer en avance dans la salle d’entretien Qu’importe le type d’entretien, nous vous préconisons la ponctualité plutôt que le retard. Connectez-vous donc en avance et accédez à la salle d’entretien. Cela vous permettra également d’anticiper tout problème technique. En effet, si par hasard la plateforme venait à avoir un bug, vous pourriez réagir rapidement et prévenir votre interlocuteur.Lors d’un entretien physique, vous devez planifier votre trajet à l’avance. Pour un entretien vidéo, pas besoin de planifier son trajet, vous pouvez le réaliser depuis chez vous. Réussir la fin de son entretien A la fin de votre entretien, n’oubliez pas de poser vos dernières questions et de remercier votre interlocuteur. Restez souriant·e jusqu’à la fin et faites surtout attention à bien raccrocher avant de reprendre vos activités.
Le recrutement des cadres en 2021

Le recrutement des cadres en 2021

Un premier trimestre décevant  À la fin de l’année 2020, les entreprises envisageaient d’aborder la nouvelle année par le recrutement d’effectifs supplémentaires et plus précisément de cadres.  Malheureusement, au premier trimestre 2021, le recrutement de cadres n’a pas réellement été flamboyant provoquant la chute du nombre d’offres publiées à hauteur de 17%. Ce n’est qu’à l’arrivée du deuxième trimestre que les entreprises ont pu observer une évolution positive dans le recrutement. Ces trois mois ont marqué une augmentation de 14% de recrutement de cadres, ce qui représente 2 points de plus qu’au trimestre précédent. Le trimestre de relance ? Malgré une nouvelle vague épidémique, il semblerait que le recrutement des cadres soit exempté par les effets de la crise. En effet, il réside un espoir dans l’émergence des locomotives, un ensemble de secteurs qui parviennent à conserver leur niveau d’avant-crise. Les secteurs comme les services à la personne, la santé, l’informatique, l’ingénierie ou encore la recherche sont depuis début 2021 des secteurs d’activités où l’embauche est croissante. Avec 321 000 emplois supplémentaires en 2021, le marché de l’emploi reprend fortement. La fin du couvre-feu, le retour en présentiel et la réouverture des commerces et restaurants seraient les raisons de la relance du marché du travail. De nouvelles opportunités Malgré tout, certains secteurs peinent à croire qu’ils parviendront à trouver la personne idéale. Pourtant, la période est propice, la crise a favorisé l’arrivée des jeunes diplômés sur le marché, ils sont plus de 210 000 à avoir rejoint le monde du travail. Une affluence de candidats qui, bien que motivés, se heurtent à des entreprises dont les aspirations sont trop peu réalistes. En effet, les critères de recrutement manquent de cohérence face au niveau des candidats. Les attentes sont trop élevées, ce qui rend le recrutement difficile, voire impossible. Toutefois, ce contexte est favorable aux cadres déjà en poste ils apparaissent comme ceux qui tirent leur épingle du jeu contrairement aux cadres plus mûres dont 56% ont fait le choix de miser sur la réorientation professionnelle. Ces personnes désireuses d'accroître leurs compétences et de se rendre plus attractives sur le marché du travail, font le choix de changer de carrière et favorisent le succès des organismes de formation. Le premier trimestre ayant enregistré des résultats très peu convaincants, les résultats du 2ème et 3ème ont relancé l’optimisme sur le marché. En effet, avec la reprise d’activité, l'INSEE prévoit une stabilité du taux de chômage d’ici la fin de l’année, passant ainsi de 8,1% à 8,2%.
1 jeune 1 solution : 40.000 offres d'emploi avant l'été !

1 jeune 1 solution : 40.000 offres d'emploi avant l'été !

Le début de ce mois de juin marque la reprise de l’activité mais également l'arrivée imminente de la période estivale. Qui dit été dit job d'été. Hôte d'accueil, vendeur, assistant administratif… tous ces métiers habituellement convoités par les étudiants en cette période ont été freinés par la pandémie, rendant l'embauche des étudiants de plus en plus difficile. Un problème pour les principaux concernés qui, bien souvent, comptent sur les revenus générés par ces emplois pour payer leurs études, rembourser leur emprunt ou encore financer leurs vacances.    Ces derniers mois, la question de l’avenir des jeunes est au cœur du débat. L’augmentation de la détresse et de la précarité inquiète et suscite la mise en place de mesures. L’été dernier pour faciliter l’insertion des jeunes dans la vie professionnelle, le gouvernement a lancé le dispositif “1 jeune, 1 solution”. Une plateforme qui propose plusieurs solutions telles que des offres d’emploi (en cdi,cdd ou en intérim) ou encore des offres de stage.   Pour remédier au déficit du recrutement des jobs étudiant cet été, le gouvernement a décidé de lancer une rubrique job d’été sur la plateforme. Avec la complicité d’une trentaine d’entreprises issues de différents secteurs, le gouvernement s'est engagé à publier 10.000 offres d'emploi sur sa plateforme ce 31 Mai 2021.    Depuis lundi c’est donc plusieurs milliers d’offres d’emploi qui sont disponibles sur le site www.1jeune1solution.gouv.fr. Parmi les entreprises participantes on retrouve des grands noms tels que La caisse d’épargne, Carrefour, Decathlon et bien d'autres.Tous appellent les «dirigeants d'entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d'activité» à suivre leur exemple, en proposant des jobs d'été sur la plateforme «1 jeune, 1 solution».   Leur objectif principal est d’éviter que la «jeunesse d'aujourd'hui» devienne une «génération sacrifiée» il est essentiel de leur donner le moyen «de reprendre confiance en eux» après une année éprouvante.   Un message soutenu par le gouvernement qui depuis le début de la pandémie multiplie les mesures à destination des travailleurs de demain. Selon Elisabeth Borne, ministre du travail, le but est d’atteindre le nombre de 40.000 offres avant l’été.