Le recrutement engagé avec Le Bon Candidat

Juin 2019

A l’ombre des Manguiers

Toujours à l’écoute de nouveaux programmes humanitaires à destination des enfants à travers le monde, notre globe-trotter, Tarik Afellous a décidé d’intervenir sur un nouveau projet au Népal.
Le rendez-vous est pris et les billets d’avions aussi.

Nous voilà arrivés à LUMBINI, petite ville népalaise située à 15 Kilomètres au nord de la frontière indienne. C’est ici que notre ambassadeur du BON CANDIDAT Association a posé ses valises.
Petite ville reconnue comme étant le lieu de naissance traditionnel de BOUDDHA, la cité est arborée de temples.
Premier échange avec Hassib, notre contact local. L’accueil est chaleureux et convivial.
Nos deux compères arpentent les rues de la ville à mobylette et finissent par se perdre dans un chemin de terre au bout duquel on aperçoit une école en chantier.

En bord de piste on aperçoit quelques maisons. Murs en torchis et toits de chaume.
Bien loin des splendides temples, on découvre ici une partie du village bien plus véritable.
A peine arrivés, la cloche résonne et les enfants sortis d’un peu partout convergent vers l’école.
Le bâtiment est en travaux. Hassib nous apprend que le chantier a démarré il y a plus de cinq ans mais n’a jamais véritablement avancé. Quoi qu’il en soit, notre présence n’est pas liée à la réfection de l’école. L’état est sensé s’en charger. Il finance déjà le salaire d’un professeur, les trois autres étant bénévoles, tout comme le directeur.
La visite commence sous une chaleur accablante. Après un rapide tour dans les salles de classe, notre représentant est interpelé par le manque de moyens.
Les sacs de riz remplacent les sacs d’école. Ici on partage les feuilles et les quelques stylos. La cour de récréation est vide. Vide d’arbres, vide de jeux, vide d’enfants…
Pourtant on compte aujourd’hui 150 élèves dans l’établissement.
La cloche résonne une nouvelle fois, annonçant la fin de l’étude. Les enfants traversent l’école en courant et finissent par se réfugier de l’autre côté du chemin, à l’ombre des Manguiers.

On comprend tout naturellement que la chaleur reste difficilement supportable.
Hassib et Tarik repartent en direction du centre à la recherche d’un producteur local.
Notre projet démarre et la fabrication de 150 sacs à dos aussi. Notre ambassadeur prête main forte et participe à la conception.

Quelques jours plus tard, nous voilà de retour à l’école. On retrouve tous les étudiants à l’ombre des grands arbres. La distribution peut commencer.

Les sacs remplis de cahiers, stylos, crayons, feutres, gommes, tubes de colle (…) sont répartis entre tous les enfants.
La journée se termine sous les manguiers. Les sourires sont de mise, mission accomplie…

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.